sport Clubs alpins et de montagne

#1
Bonjour,

Si vous pratiquez un sport de montagne vous connaissez sans doute les clubs alpins, ils visent à promouvoir et à encadrer les nombreuses activités liées à la montagne.
Ils sont regroupés sous l'égide de la Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne. (Les disciplines sportives relatives à la montagne sont chapeautées par leur propre fédération)

ffcam_logo_desktop.png


Je vais vous présenter les principales activités que vous pouvez pratiquer en montagne, il y en a pour tous les goûts et promettent de vivre des sensations fortes !

Alpinisme
alpinisme.jpg
L'alpinisme, discipline à caractère sportif, a pour but de réussir des ascensions en montagne par des itinéraires aux niveaux de difficulté variables.​
L'alpinisme, sport d'endurance, nous relie à notre imaginaire de la montagne en nous poussant à nous dépasser pour atteindre le sommet envisagé.​
Il est pratiqué généralement encordé, à deux ou trois, avec du matériel pour parcourir la voie et redescendre du sommet en sécurité : baudrier, piolet, crampons, matériel d'assurage. L'alpinisme exige une appréciation permanente des capacités de chacun et de l'importance des risques encourus.​
Escalade
escalade.jpg
L'escalade est un sport qui consiste à grimper le long d'une paroi rocheuse ou d'une structure artificielle.Le grimpeur peut escalader des blocs de faible hauteur (escalade de blocs) comme des parois de plusieurs centaines de mètres (grandes voies).​
S'il est possible de s'initier et de pratiquer en salle, sur des Structures Artificielles d'Escalade (S.A.E.), le Club alpin encourage ses membres à partir à la découverte du rocher en milieu naturel (Site Naturel d'Escalade, S.N.E.).​

Escalade sur structure artificielle
Faire de l’escalade au cœur des villes et en plein hiver est possible depuis une bonne vingtaine d’années grâce aux "Structures Artificielles d'Escalade" (S.A.E.). Salles privées ou en gestion partagée avec des clubs alpins, ces espaces vous permettront de vous familiariser avec la gestuelle et les techniques d’assurage.​
Les sites naturels
L’escalade sur rocher équipé est d’une plus grande variété que l’escalade sur structure artificielle de part l’adhérence et les très nombreuses aspérités du support.​
Cette diversité demande ainsi d’affiner sa « lecture » du parcours que l'on va effectuer et de construire en toute liberté une gestuelle que l’on enrichit avec le temps en fonction des différentes roches rencontrées (granite, calcaires, grès….).​

Les grandes voies
Les techniques de progression sont les mêmes, mais les techniques d’assurage sont plus complexes et nécessitent un apprentissage spécifique, particulièrement en cas de descente au milieu d’une voie quand on ne parvient plus à la terminer.​
Mais grimper avec beaucoup de vide sous les pieds procure des sensations inoubliables…​

Randonnée de montagne
randomontagne.jpg
Loisir de découverte accessible à tous, la randonnée de montagne vous permet de vous promener au coeur même des massifs. C'est l'activité idéale pour s'immerger dans le milieu et appréhender la beauté des montagnes.​
Sentiers de grande randonnée ou ascension de sommets faciles, la randonnée montagne permet aussi de se familiariser avec les bases de l’alpinisme.​


Ski de randonnée
skirando.jpg
Parcourez la montagne en toute liberté ! Des peaux de phoque collées sous les skis, les fixations en position de montée et vous êtes parti pour faire votre trace loin des pistes et des remontées mécaniques.​
En ski de randonnée, le pratiquant évolue en pleine nature, sur des terrains enneigés sans utiliser les aménagements spécifiques aux domaines skiables.​
Ski-alpinisme
Le ski-alpinisme, à ne pas confondre avec le ski alpin, est la variante compétitive du ski de randonnée : le skieur recherche avant-tout la difficulté et la performance. Plus sportif, le ski-alpinisme ajoute aux mouvements du ski de randonnée des techniques et du matériel d'alpinisme (piolets, crampons) lors du passage de zones rocheuses et glaciaires.​
Ski alpin
ski.jpg

Le ski alpin est un sport de glisse pratiqué en stations. Il s'est démocratisé en France à partir des années 1950, et l'on trouve aujourd'hui sur notre territoire de nombreux domaines skiables très bien aménagés (remontées mécaniques, canons à neige, etc...) qui font de la France le plus grand domaine skiable du monde.​
Le ski alpin est facile d'accès : il s'apprend aisément et peut se pratiquer seul ou en famille. L'hiver, les Clubs alpins organisent régulièrement des sorties de ski alpin, activité fortement pratiquée par leurs membres. Souvent les groupes constitués bénéficient de conditions tarifaires sur les forfaits très avantageuses.​
Snowboard
On ne présente plus le surf qui a bien évolué depuis ses premières courbes. Aujourd'hui le snowboard, c'est un esprit de glisse à part entière. Il se vit sur les pistes des domaines balisés - en bordercross, slalom ou snowpark - et également en dehors des domaines skiables car nombreux sont les pratiquants de snowboard à rechercher la poudreuse en freeride.​
Ski de fond, ski nordique
Le ski de fond reste une activité importante des clubs alpins, particulièrement dans les massifs préalpins. La technique du skating (le pas de patineur !) a d'ailleurs renouvelé l’attrait technique de cette discipline.​
Le ski "de randonnée" nordique, pratiqué sur terrain non damé, est au ski de fond ce que le ski de randonnée est au ski alpin : plaisir de se balader hors de toute trace, sur un territoire sauvage.​

Telemark
Inventé en 1860, le telemark fait figure de dinosaure dans le monde du ski. Après avoir été la discipline la plus pratiquée pendant de longues années, elle fut progressivement supplantée par les nouvelles techniques alpines plus couramment pratiquées aujourd’hui.​

Depuis les années 1980, elle refait néanmoins surface, notamment à l’intérieur de notre fédération. Depuis 2005, un brevet d’Initiateur Telemark existe, des stages d’Initiations & Perfectionnements ont vu le jour, des rassemblements festifs et sportifs sont proposées dans nos clubs sur différents massifs…​
Technique passe-partout, à mi-chemin entre ski alpin et ski nordique, cette discipline est réputée pour sa gestuelle esthétique et sa technique exigeante.​

Raquettes
Vous avez randonné l’été, vous adorerez le faire l’hiver raquettes aux pieds. C'est un moyen facile d’accès à la montagne hivernale si vous recherchez le plaisir simple de marcher dans la neige vierge en pleine forêt ou sur les pentes faciles d’un col.​
Utilisée à l'origine comme un moyen de locomotion par les habitants de régions enneigées, la raquette à neige est devenue un loisir à part entière. Son principe : permettre au marcheur de se déplacer sur d'épaisses couches de neige sans s'enfoncer, à l'aide de "raquettes" fixées sous les chaussures qui, en augmentant la surface de contact avec la neige, répartissent le poids de l'utilisateur.​


Parapente
parapente.jpg
Né dans les années 1970 juste après le deltaplane, le parapente a beaucoup évolué grâce à un matériel de plus en plus performant.​

Ce sport est pratiqué dans de très nombreux clubs affiliés à la FFCAM comme une discipline à part entière, souvent sous forme compétitive, mais aussi comme une activité complémentaire de l’alpinisme, certaines voiles permettant de descendre depuis les sommets.​
Les amoureux de grands espaces et de beaux paysages de montagne seront conquis par le parapente.​

Deltaplane
Le deltaplane, dont la forme ressemble à un gros cerf-volant, est constitué d'une armature en alliage d'aluminium, de haubans d'acier inoxydable et d'une voilure. Le pilote, couché sous l'aile, contrôle sa direction par le déplacement de son corps.​
L'aile pèse entre 25 et 30 kilogrammes et son envergure entre 8 et 10 mètres. Repliée, elle prend une forme cylindrique d'environ 25 cm de diamètre par cinq mètres de long. Sa vitesse de vol minimale se situe entre 24 et 32 km/h selon sa performance. Sa vitesse maximale peut atteindre et même dépasser les 100 km/h.​
Canyoning, canyonisme
canyoning.jpg
Toujours beaucoup de succès pour cette activité très ludique. La pratique en autonomie de cette discipline demande une bonne connaissance du milieu et des techniques spécifiques.​

De très nombreux clubs proposent une offre qui s’échelonne de la découverte à l’exploration, en passant par l’indispensable apprentissage des techniques de progression et de sécurité.​

Cette discipline constitue également un excellent support d’apprentissage et un magnifique terrain de jeu pour nos jeunes des écoles d’aventure.​

Via ferrata
De nombreux itinéraires de randonnée dans des falaises ont été équipés de barreaux d’échelles, câbles et autres « ponts de singes » au cours de ces dernières décennies, autorisant ainsi un accès des randonneurs à des zones qui leur étaient jusque là interdites.​
La via ferrata est une activité très facile d’accès et peu technique, elle permet de faire à peu de frais ses premières expériences du vide et du vertige.​

Il y a encore de nombreuses activités que vous pouvez pratiquer avec les clubs alpins, n'hésitez pas à consulter leur site Fédération des clubs alpins et de montagne:giggle:

Comme on disait à l'époque : La montagne ça vous gagne !
 
#2
Y'en a des trucs à faire en montagne !!
Et pas seulement des raclettes... J'ai fait une fois un vol en parapente en duo avec un moniteur. On avait raté le premier décollage, c'est assez impressionnant.

Ensuite c'est un régal, on vole ! :)

Sur la vidéo ci-dessous les mecs ils décollent propre ! En plus ils partent pas de haut.

 
Haut